DAF en 2016

Le métier de Directeur Administratif et Financier (DAF) est l’un des métiers qui a sans doute le plus évolué ces dernières années.

Dans la plupart des sociétés, qui ne sont ni des sociétés cotées ni des grands groupes, la profession a gagné ses lettres de noblesses en imposant son expertise sur les chiffres et son œil aguerri pour détecter les anomalies au sein de l’entreprise.

Un rôle pivot

Le DAF est probablement le collaborateur le plus proche de la direction, au courant de toutes les informations avant tout le monde. Véritable pivot entre la réalité des chiffres et la réalité du terrain, il est au contrôle des finances. C’est un collaborateur stratégique, la colonne vertébrale de l’entreprise, mais il est bien trop souvent victime de son succès.

De nouveaux enjeux pour les DAFs

Au fil du temps de nouvelles missions lui sont confiées.

En effet qui de mieux placé que le directeur administratif et financier pour savoir si un projet tel que l’achat d’une entreprise concurrente, la mise en place d’une force de vente, l’intégration d’un bureau de R&D, ou encore l’externalisation d’un service client, est un projet réalisable. Il aide à évaluer son intérêt stratégique d’un point de vue objectif, rationnel et chiffré.

Ce poste est devenu un véritable garde-fou en entreprise, garant de la pérennité de l’entreprise et n’hésitant pas à dire NON à sa direction si le risque présent est trop important.

Ok donc, DAF en 2016 c’est le job idéal ?
On pourrait le croire : traitement salarial confortable, fort pouvoir de décision, participation aux décisions stratégiques, …

Éviter le syndrome de la Tour d’Ivoire

Mais la réalité n’est bien entendue pas si évidente. Nos fins stratèges font face à une double pression permanente.
Leur performance est sans cesse évaluée par la direction qui les soumet à des suivis d’activités réguliers. Et de l’autre côté ils portent vis-à-vis des salariés la responsabilité de nombreuses décisions impopulaires telles que les réductions budgétaires.

Dans de nombreuses entreprises françaises aujourd’hui, le DAF est livré à lui-même, esseulé en haut de sa tour d’ivoire.

Les sources d’information et de conseil sur son domaine d’activité sont disparates, voir inexistantes. Ce défaut d’information peut l’amener à faire de mauvais choix et remettre en cause sa légitimité dans les décisions de l’entreprise.

La nécessité de nouveaux outils de connaissance et de partage

Aujourd’hui les lieux de rencontres et d’échanges se limitent à des événements professionnels (Congrès des DAFs), malheureusement trop rares, ou à des ateliers professionnels, qui ont trop souvent une fâcheuse tendance à se transformer en pitch commercial plutôt qu’en réel espace d’apprentissage et d’échange.

A l’avenir le terme « confrère » pourrait reprendre tout son sens, dans une profession qui a tout à gagner à se serrer les coudes, à faire la promotion des bonnes et des mauvaises pratiques et à rompre avec tout ce qui participe de son isolement.

Une communauté d’échange pour les décideurs financiers

Renforcer la communication, le partage et la connaissance. C’est ce que permettent les communautés de consommateurs sur Internet aujourd’hui. En effet ces outils de nouvelle génération se sont imposés dans de nombreux secteurs grand public (les voyages avec Trip Advisor, les commerçants avec Yelp, voir même outre atlantique où les médecins sont déjà concernés avec Vitals). Ils sont aujourd’hui plébiscités par les consommateurs qui bénéficient ainsi du retour d’expérience de leurs pairs afin de les aider dans leur choix.

Appliqués au monde professionnel ces outils permettent de gagner un temps précieux et de minimiser les risques lorsqu’il s’agit de trouver un (nouveau) prestataire. On note d’ailleurs l’apparition des nouveaux services dans le secteur du logiciel pour les professionnels (G2Crowd et quelques autres…). Ces derniers intéressent au premier chef les fonctions de la Direction des Systèmes d’Information.

Mais qu’existe-t-il pour les Directions Administratives et Financières ?

C’est ici que Fin-Track intervient en proposant le premier service d’avis consommateurs dédié aux solutions financières pour les organisations.

La vocation de Fin-Track est d’apporter de la transparence sur ce marché en mettant à la disposition des utilisateurs une information qualitative, pertinente et vérifiée sur les prestataires et leurs offres. Dans le même temps les prestataires possèdent un droit de réponse qui permet un échange réellement constructif et qui aide à pérenniser la relation commerciale.


Vous êtes DAFdirigeant, comptable, expert-comptable, contrôleur de gestion..?

Rejoignez la 1ère communauté de décideurs financiers et ensemble allons conquérir le monde 🙂 www.fin-track.com.

 

Crédits  :
Photo « Matt Bush freesolo » By Red Bull [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons

Article utile ?

Partager :

Romain Amido

A propos de l'auteur,

Romain vous apporte son expertise sur les solutions financières et les prestataires disponibles grâce à son expérience et ses contacts acquis ces 6 dernières années sur les marchés financiers à Londres. Il est toujours à l’écoute de vos problématiques et vous apportera une réponse quoi qu’il en soit.

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *