Vous êtes en recherche de financement professionnel et vous êtes à l’écoute de toutes les solutions. Vous avez vaguement entendu parler du financement participatif et des termes associés: Crowdfunding, Crowdlending, et plus récemment de CrowdEquity… De nombreux décideurs financiers nous confient leur curiosité mais également leur méconnaissance de ces anglicismes. Comment les différencier? Lequel est fait pour leur entreprise? Quels sont les avantages et les inconvénients de chacun? Du créateur de projet à l’entreprise de taille intermédiaire… des solutions correspondent à chaque profil. Pour comprendre ce nouvel univers et en tirer le meilleur parti pour son entreprise, il fallait un guide complet. Le voici.

Le financement participatif, c’est le financement d’un projet par la foule. Né au XVIIIème siècle, il était alors utilisé pour réaliser des projets caritatifs comme… la Statue de la Liberté! Aujourd’hui, il représente aussi une source de financement professionnel. Et de plus en plus. Jusqu’à récemment, l’entrepreneur avait souvent pour seul horizon le crédit professionnel proposé par son banquier. Sa marge de manœuvre étant alors de faire jouer la concurrence entre les différents établissements. Mais cet horizon semble avoir changé. Ou du moins s’être complexifié avec l’arrivée de nouveaux acteurs. Comme une photo de famille s’agrandissant tout à coup en intégrant de nouveaux cousins.

Car une nouvelle forme d’opérateurs, non bancaires et indépendants, s’est immiscée depuis quelques années dans le jeu. Son offre de service : le financement participatif (ou crowdfunding en anglais).

Ces nouveaux acteurs, appartenant à la famille des fintechs, révolutionnent le processus de financement des entreprises grâce à une utilisation de la technologique jusque-là inédite. Ils permettent de réduire considérablement le temps nécessaire pour l’obtention de fonds.

Le financement participatif présente une croissance en France de +44% en 2017 avec 336 millions d’euros financés. Les banques auraient-elles sous-estimé cette forme de concurrence ?

En effet, jusque là cantonné à traiter avec les dossiers refusés par les banques, le financement participatif s’adresse aujourd’hui aux start-ups, aux TPE, aux PME et même aux ETI (en cofinancement).

Il échappe complètement au système bancaire car il repose sur un système peer to peer.

Les banques auraient-elles sous-estimée cette concurrence ?

Quoi qu’il en soit, le financement participatif français a le vent en poupe. C’est le 2ème marché en Europe. Les nouveaux acteurs se multiplient. Plus de 40 se partagent le gâteau en France. Avant de rentrer dans le détails de cette offre, il faut savoir que le crowdfunding est une famille dans laquelle 4 catégories bien distinctes coexistent :

  • Crowdfunding :
    82.8 millions € financés en 2017, soit une croissance de 20% par rapport à 2016
  • Crowdfunding par émission obligataire:
    115.8 millions d’euros financés soit une croissance annuelle de 157%
  • Crowdlending :
    195.4 millions € financés en 2017 soit une croissance de 102%
  • Crowdequity :
    58 millions € financés en 2017, en baisse de 15 % par rapport à l’année précédente

Pourquoi ces différents types de financements participatifs ?

Car chacun correspond à une méthode de financement professionnel différente et à une typologie d’entreprise bien particulière. De nombreux chefs d’entreprise ou décideurs financiers nous confient leur curiosité envers ces nouvelles solutions, mais également leur manque de connaissance sur le sujet. Comment se repérer à travers toutes ces offres?

Voici un guide complet avec toutes les infos dont vous avez besoin : les différents modes de fonctionnement, les acteurs de références et surtout, quel type de financement correspond le mieux à votre entreprise, votre association ou à votre projet.

Je veux tout savoir sur le financement participatif !

Pour accéder au guide complet, devenez membre gratuitement de la communauté des décideurs financiers (inscription avec votre adresse email ou votre compte LinkedIn).

J’accède gratuitement au guide complet

Article utile ?

Partager :

Romain Amido

A propos de l'auteur,

Romain vous apporte son expertise sur les solutions financières et les prestataires disponibles grâce à son expérience et ses contacts acquis ces 6 dernières années sur les marchés financiers à Londres. Il est toujours à l’écoute de vos problématiques et vous apportera une réponse quoi qu’il en soit.

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en relation :