finance développement durable

Que s’est-il passé à Stockholm en 1972 ? Le premier sommet pour la terre de l’ONU! Premier d’une longue série, symbole de la prise de conscience de l’homme par rapport à la sauvegarde de l’environnement. Depuis, des partis politiques, magazines et associations ne cessent de fleurir sur le sujet. La lutte contre le réchauffement climatique est aujourd’hui l’affaire de beaucoup de gens, qui vous répondront que c’est l’affaire de tout le monde. De nombreuses entreprises ont été créées avec pour but la sauvegarde de notre environnement.  Malgré les nombreux effets d’annonce des politiques, certains entrepreneurs éco-responsables confient avoir encore du mal à trouver les bons modes de financement pour leurs projets. Porteurs de projets, gérants, responsables de PME ou de grande entreprise, nous avons dressé un guide à votre attention, rassemblant toutes les informations pour tous les types d’entreprise engagée dans le développement durable. Le voici, élaboré en fonction du degré de maturité de votre société. De la création d’entreprise à l’ETI, elles sont toutes cou(vertes).

Votre entreprise est en phase de démarrage ? Tournez-vous vers les aides publiques, les concours de financement et le crowdfunding !

Les Aides publiques

C’est le cours élémentaire que reçoivent tous les entrepreneurs en herbe. Au tout début de votre aventure, avant même de penser à rencontrer le banquier, vous devez passer par la love money. C’est à dire solliciter votre famille et entourage pour un premier financement. De plus, vous pouvez solliciter des aides publiques, d’autant plus accessibles si vous êtes en recherche d’emploi. Si votre entreprise se veut protectrice de l’environnement, le champ des possibles s’agrandit encore.

Qui sont les principaux acteurs fournissant des aides publiques aux entreprises éco-responsables ? L’Europe, l’Etat, le conseil régional ainsi que certains établissements publics et parapublics, principalement l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). Vous pouvez également contacter les agences de l’eau.

Comment vous repérer dans cette tournée des administrations qui s’annonce fastidieuse ? 2 sites internet sont fondamentaux si vous êtes jeune entrepreneur dans le développement durable.

Les Chambres de Commerce et d’Industrie ont créé un portail pour les entreprises dans le développement durable. S’y trouvent un moteur de recherche sur les aides disponibles, une bourse des déchets et une veille juridique relative aux questions environnementales. Ainsi que des fiches vous aidant étape par étape, des infos sur les certifications ISO 14001 ou EMAS, et l’aide de conseillers. Ce site ne propose pas de financement , mais se positionne en tant que consultant en financement. Le moteur de recherche vous demande la forme juridique de l’entreprise, son secteur d’activité ainsi que son département avant de vous  informer des aides disponibles.

L’autre moteur de recherche des aides aux entreprises écologiques est le site de l’Institut supérieur des métiers (ISM), http://www.aides-entreprises.fr/. Assez similaire au site précédent, vous devez  préciser le stade de développement de votre société, ainsi que  sa localisation, afin d’accéder aux 434 dispositifs d’aides financières pour les entreprises qui initient une démarche de développement durable.

Les concours

De plus, les concours sont également nombreux à faire la part belle aux projets d’entreprises responsables. Vous trouverez ici  une liste de ceux qui s’adressent aux jeunes projets ou entreprises. Chacun est déterminé par un thème. Vous en trouverez de nombreux dédiés à l’altruisme et au monde de demain. D’autant que vous pouvez également concourir en tant que société innovante et éco-responsable.

Enfin, le financement participatif, peut également être une option plus que viable. Le principe ? Des particuliers ou entreprise financent des projets présentés sur des plateformes Internet dédiées. Parmi toutes les différentes formes de financement participatif, 2 d’entre elles sont en mesure de financer une entreprise en phase de création.

Le financement par le don, Cowdfunding

Le Crowdfunding est une forme de financement proche du mécénat, du don. Des particuliers apportent un soutien financier (de quelques dizaines à des centaines d’euros) à des projets auxquels ils croient. Dans 89% des cas, les donateurs sont récompensés par des dons en nature. Comme l’investissement est très souvent motivé par des valeurs ou des croyances, de nombreuses plateformes spécialisées dans une thématique sont apparus ces dernières années, notamment dans l’écologie. On peut citer entre autres Bluebees ou Miimosa , spécialisées dans l’agriculture durable, ou la plateforme de prêt solidaire Babyloan.

Le financement par le capital, Crowdequity

Le Crowdequity est un mode de financement que l’on peut qualifier de plus “capitaliste” :-). Des investisseurs vous apportent des liquidités en échange de capital de votre entreprise. A l’inverse du Crowdfunding, nous ne sommes plus ici en présence de donateurs mais d’investisseurs, prenant le contrôle d’une partie de votre entreprise. Ce type de financement attire généralement des investisseurs enclins à prendre quelques risques. Il s’adresse à toute société (start-up/TPE/PME) ayant une perspective de croissance forte, un solide business plan et la volonté de faire entrer des investisseurs dans son capital social. Les acteurs majeurs du secteur sont des plateformes comme Wiseed, Smart Angels, Sowefund.

Ce type de financement est ainsi idéal pour :

  • Les startups ayant un produit prêt à être commercialisé, en phase de prototypage  ou qui vient d’être lancé sur le marché.
  • Les entrepreneurs las de supporter “seuls” le risque d’un financement bancaire qui induit une hypothèque personnelle et/ou des garanties diverses.

Voici donc les solutions pour les entrepreneurs en phase de création d’activité. Mais quid des entreprises déjà existantes qui veulent se lancer dans des actions eco responsables? Du Crowdlending aux Green Bonds, le dernier dispositif de finance verte mis en place, les solutions ne manquent pas. A découvrir dans la suite de l’article.

Pour accéder au guide complet, devenez membre gratuitement de la communauté des décideurs financiers (inscription avec votre adresse email ou votre compte LinkedIn).

J’accède gratuitement au guide complet

Article utile ?

Partager :

Thomas Julia

A propos de l'auteur,

Thomas vous apporte son expertise en relations publiques et marketing digital, acquise lors des dix dernières années à Bruxelles, Paris et Barcelone. Toujours à l'écoute de vos besoins pour y répondre de manière la plus efficace possible.

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en relation :