Ces dernières années le sujet FinTech est devenu le sujet à la mode chez les professionnels de la finance. Contraction de Finance et technologie, le mot fut employé pour la première fois en 1972 par Abraham Leon Bettinger dans la publication américaine Interfaces. Avec l’arrivée d’Internet, certaines sociétés se distinguaient dans les années 90 par un apport technologique, comme Paypal en 1998. Ce type de société est aujourd’hui au premier plan, en témoigne les levées de fonds records (14 milliards de dollars pour Ali Pay, un record mondial). Ali Pay est aujourd’hui valorisée à plus 150 milliards de dollars, ce qui est supérieur au…. PIB de la Bulgarie ! Pourtant, la plupart des professionnels de la finance que nous rencontrons lors d’événements ou par l’intermédiaire de notre site nous avouent leur ignorance sur le sujet. Un panorama s’impose. Quels sont les services FinTech que les entreprises françaises peuvent utiliser au quotidien ? Éléments de réponse.

Les Fintechs : une offre en pleine expansion

Premier constat : l’explosion de l’offre et ainsi du champ des possibles pour les décideurs financiers. En 2007 une entreprise avait le choix entre une quinzaine de prestataires financiers. Aujourd’hui, en 2018 le nombre est supérieur à 300. En France, les premières FinTechs qui sont apparues sont les banques en ligne (début des années 2000). Ces opérateurs proposaient déjà un service innovant en permettant à leurs clients de passer d’un mode de consommation 100% “physique” à un modèle dématérialisé 100% en ligne. Preuve de la viabilité de ce système, la plupart des banques en ligne françaises ont été rachetées par les banques traditionnelles.

Aujourd’hui l’offre Fintech couvre une quinzaine de verticalités métier. Plus de 5000 acteurs opèrent sur le marché des services et logiciels financiers.

On compte aujourd’hui 300 Fintechs disponibles pour les entreprises françaises qui répondent à de nombreux besoins métier comme la gestion de ses finances avec un compte bancaire 100% digital, la gestion des notes de frais, le financement, les moyens de paiement, l’e-commerce, la gestion de la fraude ….

Comment se repérer dans cette offre pléthorique ? Quels sont les entreprises les plus matures ? En gros, quelles fintechs pour mon entreprise ?

 

Pour consulter notre infographie et la suite de l’article, devenez membre gratuitement de la communauté des décideurs financiers (inscription avec votre adresse email ou votre compte LinkedIn).

Inscription gratuite!

Article utile ?

Partager :

Thomas Julia

A propos de l'auteur,

Thomas vous apporte son expertise en relations publiques et marketing digital, acquise lors des dix dernières années à Bruxelles, Paris et Barcelone. Toujours à l'écoute de vos besoins pour y répondre de manière la plus efficace possible.

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en relation :